Corps et Bien

Corps & biens

Scénographie / accessoires / fabrication
Par la Compagnie du Troupeau Dans Le Crâne
Écriture : Laurent Contamin
Mise en scène : Delphine Biard


Au début une étendue de cartons. Leur couleur brune évoque le sable d'un bord de mer. Ils s’empilent et forment une jetée, des dunes, l’intérieur d’un cargo...
La scénographie est composée de plaques et de boites de carton. A cela s'ajoutent des éléments ramassés sur les bords de mer, ou dans les chantiers navaux (coquillages, vieilles bouées...), des  matériaux de récupération (carton, sacs plastiques, bouteilles) faisant ainsi référence aux bords de mer pollués, jonchés des déchets. 
En dialogue avec le travail de lumière les éléments de la scénographie serviront d'abord à cadrer et à définir un espace de jeu essentiels dans le travail d’écriture: le jusant, l'estrant, la dune. L’espace confiné du cargo. Le cadre se déconstruira au fur et à mesure que les personnages perdent leurs repaires au cour du « grand passage ».

«Elle c’est Roche, lui c’est Jonas : deux adolescents qui ont coupé les ponts et vivent face à la mer, dans les dunes, à vouloir faire le « grand passage » vers l’autre rive, là où « le futur a un avenir »… Ils ont un plan, ils se sont préparés, entraînés… Et puis arrive Adine, qui voudrait bien partir avec eux. Grâce à un radeau qu’ils ont bricolé, ils rejoignent clandestinement un cargo, une nuit, dans le port de commerce… Les voilà embarqués, jouets du destin sur ce cargo…
anse, mime, contorsion, manipulations d’objet viennent raconter ce voyage iniatique. Et nous interroger sur le passage : comment devenir adulte ? pourquoi aller dans un autre monde ?»